Tivoli

FICHE TECHNIQUE
Localisation 
rue Claessens, rue de Molenbeek à Laeken (Bruxelles)
Maître d'ouvrage 
Parbam & Citydev.brussels (pouvoir adjudicataire)
Conception 

architecture et paysage : Adriana association momentanée: Atlante, Atelier 55, Cerau, Y+Y et Eole

stabilité : Establis

techniques et PEB : Boydens

Programme 

construction d'un quartier durable de 393 logements, 2 crèches et commerces

Atlante: 84 logements, 3 commerces, une serre expérimentale et la chaufferie centrale (répartis sur 2 lots distincts)

Superficie 

construction 43.331 m2

Statut 

chantier en cours

Mention 

concours remporté en 2014, organisé par Immo Tivoli /SDRB

INTENTIONS

Tivoli Green City s’implante sur un terrain en friche de 4 ha, entre les rues de Molenbeek et Claessens à Laeken. Le projet inclut de nouvelles rues et des espaces publics variés, des parkings souterrains (291 places), des emplacements vélos.

Les logements, de diverses tailles sont répartis dans 11 immeubles. A cela s’ajoute la volonté forte d’assurer une mixité sociale (Citydev et SLRB) par le biais de copropriétés communes, d‘espaces de convivialité collectifs et de jardins partagés.

Situé à la charnière entre de vieux quartiers d’habitation et une zone d’activité, il jouxte le nouveau bâtiment Greenbizz (un incubateur d’entreprises vertes) et crée un trait d’union essentiel entre ces deux zones complémentaires et un levier pour des développements futurs.

Dans le cadre de ce projet d’envergure, Atlante a collaboré avec trois bureaux d’architecture (Atelier 55, CERAU, YY Architecture) et un bureau d’architecture du paysage (Eole). Tout en s’accordant sur une vision cohérente, le projet a été développé de façon à permettre l’expression d’une diversité dans l’architecture. La répartition du travail a garanti à chacun une part équitable du projet complet. Atlante s’est vu attribuer 84 logements, 3 commerces, une serre expérimentale et la chaufferie centrale (répartis sur 2 lots distincts).

Le choix de l’équipe associée a été de développer le programme en s’appuyant sur la notion de sociotope: c’est-à-dire la manière dont les espaces sont perçus et pratiqués par les gens. Cette notion se réfère aux divers niveaux d’organisation de l’espace urbain d’un quartier dense: l’espace public, les îlots d’habitation, les immeubles. Ainsi, nous avons retenu l’espace public, dans ses aspects de structure verte et de mobilité douce, comme fondement de la conception du projet. Une “charpente verte”, sur laquelle s’appuient toutes les parties du projet et qui permet à la fois une grande cohérence de l’ensemble et une grande diversité de situations et de formes. 

PARTAGER CE PROJET

Retour page précédente